action


action

1. action [ aksjɔ̃ ] n. f.
XIVe « manière d'agir »; XIIIe en parlant de personnes; déb. XIIe accium de grâce; lat. actio
I
1Ce que fait qqn et ce par quoi il réalise une intention ou une impulsion. 1. acte, 2. fait. « Les actions les plus décisives de notre vie [...] sont le plus souvent des actions inconsidérées » (A. Gide). « La plupart des hommes sont plus capables de grandes actions que de bonnes » (Montesquieu). Faire une bonne action. B. A. Commettre une mauvaise action. agissements, méfait. Action d'éclat. exploit, prouesse. Pensées, paroles et actions. L'action de transporter : l'action qui consiste à transporter. ⇒ opération. Verbe d'action, qui exprime une action (opposé à verbe d'état) .
2Fait de produire un effet, manière d'agir sur qqn ou qqch. « L'action est le déploiement de la cause et la réalisation de l'effet » (Hamelin). Changement politique dû à l'action personnelle d'un ministre. influence, intervention. Chercher des moyens d'action, un champ d'action. L'action du remède se fait sentir ( actif) . Le gaz est comprimé par l'action d'un piston. Le mur s'est détérioré sous l'action de l'humidité, du gel. effet. En action : en train d'agir, de produire son effet. ⇒ activité. Entrer, être, mettre en action.
(av. 1960) Action psychologique : propagande insidieuse, tendant à accréditer dans une population certaines idées politiques. « Dans la guerre révolutionnaire, l'action militaire cède le pas à l'action psychologique » (Courrière).
3Sc. (Phys.) Effet de l'ensemble des forces exercées par un système sur un autre. Action de Maupertuis : grandeur ayant les dimensions du produit d'une énergie par une durée (ou d'une quantité de mouvement par une longueur). — Principe de moindre action : en optique, principe de trajet minimal d'un rayon lumineux (principe de Fermat); en mécanique, principe selon lequel l'action, le long d'un trajet, est minimale. — Constante d'action.
Principe d'égalité de l'action et de la réaction, selon lequel les interactions qu'exercent l'un sur l'autre deux points matériels sont représentables par deux forces égales et opposées. Rayon d'action. portée.
Math. Action d'un ensemble sur un ensemble E : application de Ω × E dans E. ⇒ opérant.
4Absolt Exercice de la faculté d'agir (par opposition à la pensée, aux paroles), déploiement d'énergie en vue d'une fin. activité, effort, 1. travail. Aimer l'action. Il lui faut de l'action. « Mais sans l'action, comme l'intelligence est stérile ! » (Martin du Gard). « La spéculation est un luxe, tandis que l'action est une nécessité » (Bergson). Ils se jetèrent alors dans l'action. Il est temps de passer à l'action ( agir, intervenir) . Un homme, une femme d'action. Liberté d'action.
Spécialt Combat, lutte. Engager l'action. Dans le feu de l'action. L'action politique, syndicale. L'action directe (grèves, manifestations). « Les terroristes ont décidé de ne plus intervenir que par l'“action directe”, c'est-à-dire par les exécutions » (Malraux). Les syndicats ont organisé une journée d'action nationale. Milit. Une action : une opération précise, un coup de main.
Par ext. Action catholique : organisation de propagande catholique.
Action de grâce(s).
II(1260) Dr. Pouvoir légal de s'adresser à la justice, en permettant à chacun de lui soumettre une prétention et à l'adversaire d'en discuter le bien-fondé (CODE DE PROCÉD. CIV.). Action judiciaire. Intenter une action contre qqn. demande, poursuite, recours. Action personnelle, réelle, par laquelle on demande la reconnaissance ou la protection d'un droit personnel, réel. Action mobilière, immobilière, par laquelle s'exerce un droit portant sur un meuble, un immeuble. Action paulienne, indirecte (ou oblique). Intenter une action en diffamation, en recherche de paternité. Action civile, exercée par la victime d'une infraction à la loi pénale en réparation du dommage qui lui a été causé. Action publique, mise en mouvement et exercée au nom de la société par le ministère public pour l'application des peines. Action abusive, intentée dans l'intention de nuire. Action dilatoire, visant à obtenir des délais en saisissant le juge de prétentions dénuées de fondement. — Exercice du pouvoir de répression. Entraver l'action de la justice. III(XVIe; trad. du gr. praxis) Suite de faits et d'actes constituant le sujet d'une œuvre dramatique ou narrative. intrigue. Exposition, nœud, péripéties, épisodes, dénouement d'une action tragique. Unité d'action. « Une action simple, chargée de peu de matière » (Racine). L'action du film se passe en Italie.
Animation tenant aux faits et aux actes représentés ou racontés. Cela manque d'action. Film d'action.
⊗ CONTR. Inaction. action 2. action [ aksjɔ̃ ] n. f.
• 1669; probablt de action XVIIe « dette active », par le néerl. actie
Titre cessible et négociable représentant une fraction du capital d'une société de capitaux. 1. part, valeur; certificat (d'investissement), obligation. Société par actions. Émettre des actions. Action nominative, au porteur. Action de capital. Action de jouissance, que les actionnaires remboursés par l'amortissement de l'action de capital, reçoivent de la société. Action d'apport, remise aux fondateurs d'une société. Action cotée en Bourse. Baisse, hausse du cours d'une action. cotation. Dividendes d'une action. coupon. Loc. fig. Ses actions montent, sont en hausse, baissent, sont en baisse : il a plus, moins de crédit, de chances de réussir.

Action fait de s'adresser à la justice pour obtenir le respect de la loi ou la reconnaissance et la protection d'un droit.

action
n. f.
rI./r
d1./d Ce que fait une personne qui réalise une volonté, une pulsion. La moindre de ses actions est tendue vers le but qu'il s'est fixé. Action irréfléchie.
|| Action d'éclat: acte de courage, de dévouement, qui distingue particulièrement son auteur.
d2./d Fait d'agir (par oppos. à la pensée, à la parole). La réflexion doit précéder l'action. Un homme d'action. Passer à l'action: se mettre à agir.
d3./d Affrontement, lutte. L'action s'engage. L'action a été chaude.
|| MILIT Petit engagement de troupes.
rII./r
d1./d Opération, fait dû à un agent quelconque et qui occasionne une transformation, produit un effet donné. C'est par l'action de l'entendement que se forme notre jugement. L'action chimique d'un acide.
|| Mettre en action: faire opérer, mettre en oeuvre. Mettre une pompe en action.
|| CHIM Loi d'action de masse, qui rend compte quantitativement du déplacement de l'équilibre dans une réaction chimique réversible.
d2./d MECA Ce qu'exerce une force agissant sur un corps. Si un corps A, en contact avec un corps B, exerce une action sur le corps B, inversement B exerce sur A une force égale et opposée, appelée réaction.
d3./d (Suisse) Cour. Syn. de promotion de vente. Produit en action, en promotion.
rIII/r
d1./d DR Poursuite en justice. Intenter une action judiciaire. Action publique: action du ministère public en matière de crime ou de délit. Action civile: action d'un particulier pour obtenir la reconnaissance d'un droit ou la réparation d'un préjudice subi.
d2./d Déroulement des événements qui forment la trame d'une fiction. L'action d'un roman, d'une pièce de théâtre. Syn. intrigue.
|| Roman, film d'action, dont l'intérêt tient plus aux événements racontés qu'à l'étude sociale ou psychologique.
————————
action
n. f. Titre négociable émis par une société, qui confère à son détenteur la propriété d'une fraction du capital de ladite société.

I.
⇒ACTION1, subst. fém.
Opération d'un agent (animé ou inanimé, matériel ou immatériel) envisagée dans son déroulement; résultat de cette opération :
1. L'action est l'application du mouvement à quelque chose ...
J. BOUCHER DE PERTHES, De la Création, t. 1, 1841, p. 150.
I.— [En parlant de l'homme]
A.— Au sing. Mise en œuvre, exercice du pouvoir ou du goût d'agir, et caractérisant, si cet exercice est habituel, un mode ou un style de vie. Synon. vie active :
2. ... dans une résolution à prendre, je suis toujours désorienté; je ne discerne guère le mieux, et surtout je ne puis souffrir d'agir sur de simples probabilités. Au fond, l'action est impossible sans un certain quantum de foi, qui arrête un examen, interminable par lui-même, comble les lacunes du calcul rationnel et dit impérativement : fiat! sit pro ratione voluntas! — C'est pourquoi la critique retournée sur elle-même produit l'immobilité. — Cette foi apprend à oser, à risquer le présent et l'avenir, et à s'en remettre pour les suites à une puissance supérieure : à la grâce de Dieu, dit-elle. — Mais pour qui ne croit pas en Dieu, et même en un Dieu protecteur, l'action est un piège redoutable, et il ne doit s'y résigner que le moins qu'il peut.
H.-F. AMIEL, Journal intime, 27 nov. 1866, p. 524.
3. C'est dans l'action qu'il va falloir transporter le centre de la philosophie, parce que là se trouve aussi le centre de la vie.
Si je ne suis pas ce que je veux être, ce que je veux, non des lèvres, non en désir ou en projet, mais de tout mon cœur, par toutes mes forces, dans mes actes, je ne suis pas.
M. BLONDEL, L'Action, introd., 1893, p. XXII.
4. Moi, j'ai une maladie douce, pleine de charme. Il me semble que, l'énergie que j'ai perdue, je l'avais en trop. Je m'en passe très bien.
J'ai quelques remords, mais assez d'adresse pour me blâmer d'en avoir et les atténuer. Aucun, à franchement parler, ne m'est insupportable. Autrefois, j'avais peur d'agir quand c'était dangereux. Aujourd'hui, j'ai peur de l'action, ou plutôt, j'ai le goût de l'inaction.
J. RENARD, Journal, 1906, p. 1036.
5. J'ai une photographie de lui [Charles Demange] bien douloureuse. Elle fut faite à l'occasion d'un bal costumé d'enfants. Il a douze à quatorze ans, il est vêtu en Hamlet, lui qui devait être hanté si fort par l'angoisse de la destinée humaine, lui qui au bord de l'action, amoureux de l'action, sentit sa pensée se refuser à l'action. C'est un rêveur qui rêve d'agir, qui s'impose, se commande, s'ordonne d'agir, mais sa pensée, son âme secrète lui propose le dégoût de la réalité et du monde.
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 7, juin-sept. 1909, p. 285.
6. Dès le soir, on le trouva sur un perron, épluchant des pommes de terre avec une sœur, qui ne pouvait s'empêcher de rire à l'entendre raconter :
— Tout c'qu'est boulot, c'est pas d'la blague, à moi ça m'plaît. Si l'bon Dieu il m'avait fait huître, j'aurais crevé d'dans ma coquille; moi m'faut d'l'action, c'est pas d'la blague... et pis qu'ça barde ou bien j'm'embête... Paris, voilà! Ça grouille, ça m'botte! Non, mais sans blague... C'est pas d'la blague... et vous, ma sœur?
R. BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 93.
7. Encore en deçà de la pensée, dont les rigueurs contraignantes risquent toujours de ramener les exigences du réel, il reste au fuyard de l'action les retraites imprécises de l'imagination et du rêve. N'allons pas pour autant déconsidérer toute la vie de l'imagination et de la contemplation. L'inactivité constitutionnelle peut être, pour le grand artiste ou le contemplatif, une occasion favorable, elle n'est la source ni du génie de l'un ni de la spiritualité de l'autre. Elle les tourne vers les rivages intérieurs, elle les y laisse à une conquête qui est une autre activité.
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 402.
8. L'action nous enseigne le renoncement. C'est une règle bien connue que sans ascétisme de l'imagination, le vouloir demeure impuissant, et, comme dit le proverbe, « qui trop embrasse mal étreint ». Cette nécessité explique pourquoi bien souvent le monde « réaliste » de l'homme d'action nous paraît si pauvre au point de vue esthétique.
J. VUILLEMIN, Essai sur la signification de la mort, 1949, p. 35.
Avec valorisation, gén. laud., except. péj. :
9. Je préférais toujours l'action aux paroles et l'exemple aux théories.
A. DE VIGNY, Le Journal d'un poète, 1828, p. 886.
10. Quand on cherche la liberté dans une action, on peut se tromper de deux manières :
Ou on la cherche dans ce que j'ai appelé l'élément intellectuel de l'action, la connaissance des motifs, la délibération, la préférence, le choix, et alors on ne l'y trouve pas; car il est évident que les différents motifs pour ou contre commandent à l'intelligence, qui n'est pas libre de juger ceci ou cela, de préférer ceci à cela; on ne trouve pas la liberté dans la partie intellectuelle de l'action, on prononce donc qu'il n'y a pas de liberté; et sans doute il n'y en a pas là, mais il peut y en avoir ailleurs : telle est la première manière de se tromper.
V. COUSIN, Hist. de la philosophie du XVIIIe siècle, 1829, pp. 513-514.
11. On est, en général, peu porté à l'action dans le monde des professeurs. On y a besoin de calme et de paix, pour la bonne gymnastique de l'esprit, et pourvu que les puissances de la terre ne viennent pas troubler la méditation de façon trop violente — ainsi qu'il arriva pour Archimède — on se dit communément satisfait à bon compte.
G. CLEMENCEAU, Vers la réparation, préf., 1899, p. 102.
12. L'ABBÉ. — « Je vois en vous, Jean, une tendance un peu trop prononcée à la réflexion. » (Souriant.) « Je ne veux pas rabaisser le mérite des spéculations de l'esprit. Mais, voyez-vous, plus je vais, et plus je crois que l'intelligence n'a sa véritable valeur que lorsqu'elle vise un but extérieur à elle, lorsqu'elle cherche à s'appliquer pratiquement. L'intelligence doit vivifier l'action; sans elle, l'action est vaine. Mais, sans l'action, comme l'intelligence est stérile! c'est la lumière qui brûle à côté du phare et se consume pour rien. »
R. MARTIN DU GARD, Jean Barois, 1913, p. 223.
13. Il [Napoléon] avait la pensée en horreur. M. DANQUIN. — C'est-à-dire que sa nature répugnait à l'idéologie et aux idées creuses. Il avait le génie de l'action. M. DUBOIS. — Il n'avait pas le sentiment de la mesure. On trouve en lui des contrastes qui étonnent. Il est tout action, et il tombe dans le romantisme. Il y a en lui du grand homme et il y a de l'enfant.
A. FRANCE, La Vie en fleur, 1922, p. 342.
14. André Breton, le surréalisme et la peinture. Le poète à venir surmontera l'idée déprimante du divorce irréparable de l'action et du rêve.
... Au procès immémorialement intenté par la connaissance rationnelle à la connaissance intuitive, il lui appartiendra de produire la pièce capitale qui mettra fin au débat.
P. ÉLUARD, Donner à voir, 1939, pp. 122-123.
15. Quel est donc ce pouvoir que possède la raison, de transformer les affections, de faire d'une passion une action, de transmuer ce qui est le signe de notre impuissance en un témoignage de notre puissance, sinon la faculté d'enchaîner les passions suivant un ordre valable pour l'entendement, c'est-à-dire d'en former ces idées claires et distinctes. Par cette connaissance, l'âme pourra séparer son affection de crainte des causes extérieures auxquelles elle était liée et l'enchaîner à d'autres pensées en devenant ainsi cause totale et adéquate de son affection.
J. VUILLEMIN, Essai sur la signification de la mort, 1949, p. 55.
Rem. 1. Anton. fréq. a) inaction, indolence, inertie, ou (souvent péj.) idéologie, intentions, rêve ou paroles, spéculations, vélléités; b) doublet action-passion parallèle au doublet agir-pâtir; c) contemplation, méditation, pensée, rêve, spéculation. 2. Syntagmes fréq. a) syntagmes nom. (action est deuxième élément du syntagme) : besoin d'action; champ d'-; le feu de l'-; homme d'-; liberté d'-; b) syntagme verbal; (se) jeter dans l'action. 3. Plusieurs de ces syntagmes (le feu de l'action, champ d'-) gardent le souvenir de leur origine militaire.
B.— Au sing. Ensemble de manifestations, plus ou moins coordonnées, de l'activité d'un groupe, en particulier dans divers domaines de la vie publique (politique, syndicale, religieuse, etc.) :
16. Borodine a déclaré au comité qu'il ne s'opposait pas à la promulgation des décrets proposés par Tcheng-Daï contre les terroristes, et ces décrets seront appliqués à partir d'aujourd'hui. Mais nos indicateurs affirment qu'aucune réunion anarchiste n'aura lieu. Ling n'est pas encore arrêté; quant à Hong, il a disparu. Les terroristes ont décidé de ne plus intervenir que par « l'action directe » — c'est-à-dire par les exécutions.
A. MALRAUX, Les Conquérants, 1928, p. 126.
17. ... le moment où une situation sera devenue révolutionnaire, c'est difficile. Néanmoins, l'action prolétarienne, en s'exerçant sur une situation pré-révolutionnaire, peut favoriser, peut précipiter, le développement d'une situation révolutionnaire.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 59.
Rem. 1. Les syntagmes nom. les plus fréquemment rencontrés sont de 2 types struct. a) action + adj. ou compl. de nom : action directe; - de masse; b) subst. + d'action : plan d'action. — Qq. syntagmes verbaux : mettre en action; passer à l'action. 2. Du point de vue du sens : a) ou bien ils mettent en relief les méthodes et les objectifs : action directe; - de masse; - médico-sociale; - politique; - populaire; - révolutionnaire; - sociale; comité d'-; ligne d'-; moyen d'-; plan d'-; programme d'-; terrain d'-; unité d'-; journée d'-; semaine d'-; b) ou bien ils mettent l'accent sur le groupe hum. porteur de l'action : action catholique; - gouvernementale; - paysanne; - prolétarienne; - syndicale. 3. Les dénominations de listes électorales relèvent parfois du type 2 b : liste d'action municipale; - paysanne, etc.
P. méton.
1. Organisation, association, etc., dont l'activité dans un des domaines précités est orientée vers la modification d'une situation historique donnée :
18. L'essence de la royauté, dans une monarchie représentative, c'est l'indépendance des nominations qui lui sont attribuées. Jamais le roi n'agit en son propre nom. Placé au sommet de tous les pouvoirs, il crée les uns, modère les autres, dirige ainsi l'action politique, en la tempérant sans y participer. C'est de là que résulte son inviolabilité.
B. CONSTANT, Principes de politique, 1815, p. 88.
19. ... et Chang abandonnera son fils.
— Qu'en sais-tu?
— Et toi?
— Sans doute aime-t-il son fils moins que lui-même, dit Kyo. Et s'il ne tente pas de nous écraser il est perdu. S'il n'enraye pas l'action paysanne, ses propres officiers le quitteront. Je crains donc qu'il n'abandonne le gosse, après quelques promesses des consuls européens ou d'autres plaisanteries. Et toute la petite bourgeoisie que tu veux rallier, Vologuine, le suivra le lendemain du jour où il nous aura désarmés : elle sera du côté de la force. Je la connais.
A. MALRAUX, La Condition humaine, 1933, p. 284.
Rem. Les syntagmes réunis supra sous B, rem. 2 b servent parfois à désigner de telles assoc. : l'action catholique; (ligue d') action française; etc.
2. Périodique ou journal quotidien servant d'organe à une organisation. L'Action française. [Quotidien royaliste propageant la doctrine du nationalisme intégral (1908-1944)].
C.— Au sing. et au plur.
1. Exercice concret, particulier de l'activité d'un individu ou d'un groupe; ce que fait un individu ou un groupe. Synon. acte (mais envisagée dans son déroulement ou sa durée, et sous la conduite du sujet agissant).
[Avec une épithète appréc.] :
20. M. est un homme mobile, dont l'âme est ouverte à toutes les impressions, dépendant de ce qu'il voit, de ce qu'il entend, ayant une larme prête pour la belle action qu'on lui raconte, et un sourire pour le ridicule qu'un sot essaie de jeter sur elle.
S. CHAMFORT, Caractères et anecdotes, 1794, p. 153.
21. ... elle s'approcha du miroir, mit un peu de rouge, puis elle s'arrêta pour réfléchir : il me semblait que j'entendais ce qu'elle se disait. Ensuite elle me regarda : — c'est ridicule, dit-elle, je tremble comme si je faisais une mauvaise action ... C'est que j'ai promis ... Cependant le mal n'est pas bien grand. Oh! combien il doit être affreux de faire quelque chose de vraiment répréhensible!
B.-J. DE KRÜDENER, Valérie, préf., 1803, p. 62.
22. Je suppose qu'on vous a appris, pourtant, aux guides de France, la gentillesse, et la B. A. — La bonne action de faire plaisir aux autres.
H. DE MONTHERLANT, Celles qu'on prend dans ses bras, 1950, II, 4, p. 804.
Au plur. :
23. Vous êtes-vous jamais arrêté devant une volière à la campagne pour observer les idées d'un chardonneret qui saute, qui gazouille, qui mange, qui n'est jamais las, qui vit en l'air, qui a cent-vingt envies et fait soixante actions par minute?
H. TAINE, Notes sur Paris, Vie et opinions de Monsieur Frédéric-Thomas Graindorge, préf., 1867, pp. 131-132.
24. Un amour d'autrefois, c'est plus inerte et plus mort qu'un caillou du jardin! ... Tandis qu'une âme basse, que la bassesse d'âme ... C'est vivant ... toujours, ça ne finit pas. Et c'est subtil, c'est mêlé à toutes les actions, à toutes les minutes ... C'est une disgrâce incessante, c'est l'irrémédiable ... C'est affreux.
H. BERNSTEIN, Le Secret, 1913, III, 5, p. 36.
25. Il se faisait une joie de tout compromettre, excepté sa liberté : il ne se réservait que de pouvoir être quelque part en lui, que de pouvoir être quelque part absolument indépendant des hommes. Il serait allé jusqu'à les flatter pour les vaincre, pourvu qu'il les obligeât à la servir et qu'il n'eût à leur rendre compte d'aucune de ses pensées, paroles ou actions :s'il leur eût dû le compte de ses actions, il se serait réservé au moins ses paroles; s'il leur eût dû le compte de ses paroles, il se serait réservé au moins ses pensées; s'il leur eût dû le compte de ses pensées, il se serait réservé au moins la mort.
M. JOUHANDEAU, Monsieur Godeau intime, 1926, p. 122.
Rem. 1. Dans ce sens, l'action est le plus souvent celle d'une pers. individuelle. Quand il s'agit d'une action partic. de groupe, le mot, surtout à l'époque mod., se double d'une nuance de planification, de concertation. Entreprendre une ou des actions (contre le choléra, le chômage, pour la reconversion professionnelle d'ouvriers ayant perdu leur emploi, etc. Synon. campagne, avec, en plus, l'idée et la quasi certitude d'aboutir à des résultats tangibles et rapides). 2. Dans le lang. cour., confusion fréq. entre acte et action, les not. de dynamisme, de mouvement, de processus, princ. composantes sémiques de action, n'étant pas toujours présentes à l'esprit; (passer à l'acte s'emploie pour passer à l'action). Cette confusion est surtout fréq. lorsque acte et action sont, au plur., empl. pour désigner ce qu'on effectue. Parfois aussi l'usage a tranché en faveur de l'un ou l'autre terme; cf. acte héroïque, action d'éclat (exploit). On constate d'autre part que le syntagme belle action devient plus rare, une bonne action est de moins en moins une belle action. Sur ce point, on peut noter un ex. orig. par l'oppos. iron. qu'il renferme entre commettre et bonne action :
26. Le vent des grandes entreprises soufflait sur lui, ses oreilles en bruissaient; mais par modestie, par simplicité, il avait tenu bon, il avait accepté dans sa vie ce petit épisode. Il avait l'impression de commettre une bonne action. Il s'était approché de la bergère, guidé par ce chien qui délaissait pour lui le troupeau, ce chien à poils et à moustaches boueuses, qui, devant l'inconnu à mains blanches, au complet le mieux taillé de France, avait ressenti sa vraie vocation de chien pour salon et pour tendresse. Lui, que courtisaient pas mal de belles femmes et qui se refusait, se gardant pour une seule amie, il vint s'asseoir, décidé, près de la bergère.
J. GIRAUDOUX, Bella, 1926, p. 198.
2. Emplois spéc.
a) ADMIN. JUDICIAIRE ou POLICIÈRE. Exercice du pouvoir de répression :
27. BOLINGBROKE. — A été frappé en duel... si l'on peut appeler duel... un combat sans témoins, où son adversaire, protégé dans sa fuite, a été soustrait à l'action des lois ...
LA DUCHESSE. — Permettez ...
BOLINGBROKE. — Et comment ne pas croire alors que ceux qui l'ont fait évader sont ceux qui avaient armé son bras ...
E. SCRIBE, Le Verre d'eau, 1840, II, 6, p. 665.
28. Le président du conseil se leva et dit : — Je ne suis en désaccord avec M. Justin Villars que sur un point : il est impossible que la demande d'interpellation l'ait visé en quoi que ce fût. Mais l'occasion m'est bonne, et je suis sûr d'être l'interprète de la chambre, à assurer notre collègue de toute notre estime. Quant à l'article qui fait l'objet de la demande d'interpellation, je n'ai pas besoin de dire que rien ne pourrait entraver l'action de la justice.
M. ARLAND, L'Ordre, 1929, p. 277.
b) BEAUX-ARTS
CHORÉGR. Pas d'action. ,,Scène de pantomime, incluse dans un ballet entre les danses, dans le dessein de développer la trame de l'action.`` (Lar. encyclop.).
CIN. Action(s) parallèle(s). ,,Effet obtenu par l'alternance des cadres montrant tantôt la victime dont la vie dépend de quelques instants de retard, tantôt les sauveurs qui font diligence vers les lieux du drame.`` (A. LEVINSON, L'Art cinématographique, Pour une poétique du film, Paris, Alcan, t. 2, 1927, pp. 84-85).
DRAMAT., TECHN. LITTÉR. Sujet d'une pièce, d'un récit envisagé du point de vue de la succession des événements depuis le début jusqu'au dénouement. (S'oppose à la peinture des caractères) :
29. La scène est à Egra en Bohême, dans le palais occupé par Wallstein. On voit à la gauche du théâtre une galerie qui conduit à l'appartement de ce général. L'action se passe le 25 février 1634, dans la 18e année de la guerre de 30 ans. Gallas, Isolan, Buttler, Tersky, Illo, autres généraux et officiers de l'armée de Wallstein.
B. CONSTANT, Wallstein, 1809, I, 1, pp. 2-3.
30. L'action qui se compose de trois parties : l'exposition — le nœud — le dénouement, doit être une, vraisemblable, complète.
Ch. DE BUSSY, L'Art dramatique, dict. à l'usage des gens du monde, 1866, p. 14.
31. Les phrases du dialogue ne sont pas coupées, généralement, comme dans les drames habituels, — mais sont plus longues; l'action du drame étant, parfois, très-intérieure. — C'est, enfin, une optique théâtrale particulière et en vous lisant, moi-même, une ou deux scènes, je pense que je vous eusse donné l'impression qu'il m'est très difficile de définir.
Ph.-A.-M. VILLIERS DE L'ISLE-ADAM, Correspondance générale, 1874, p. 188.
32. ... cette délicieuse inquiétude d'épiderme qui vous saisit quand l'action se corse et qu'on se carre dans son fauteuil...
A. DAUDET, Tartarin sur les Alpes, 1885, p. 105.
Rem. Syntagmes fréq. : action dramatique; unité d'action.
c) DROIT
Exercice d'un droit en justice. ,,L'action, dans l'expression « action en justice », s'entend du pouvoir donné à une personne de s'adresser aux tribunaux pour obtenir la reconnaissance d'un droit qui lui est contesté.`` (Nouveau répertoire de droit, Paris, Dalloz, t. 1, 1962, p. 92).
L'action elle-même, poursuite (cf. rem. infra).
Rem. Syntagmes usuels. 1. Syntagmes verbaux : avoir action contre qqn (Ac. t. 1 1932); intenter une - contre qqn (G. FLAUBERT, Correspondance, suppl., 1848, p. 71). 2. Subst. + déterminatif (d'apr. Nouveau répertoire de droit, Paris, Dalloz, t. 1, 1962, p. 92) : a) subst. + adj. : action civile (qui appartient à la personne lésée par une infraction pénale); - confessoire et négatoire de servitude; - directe; - hypothécaire; - indirecte (ou oblique); - mixte (qui emporte tout à la fois contestation sur un droit personnel et sur un droit réel, de telle sorte que la décision qu'elle a pour objet de provoquer en ce qui concerne l'existence du droit personnel aura pour effet virtuel de résoudre la question de l'existence du droit réel); - mobilière ou immobilière (suivant qu'elle a pour objet un meuble ou un droit mobilier, ou bien un immeuble ou un droit immobilier); - paulienne; - pétitoire; - possessoire; - publique; - rédhibitoire; - réelle (qui a pour fondement un droit réel sur une chose); b) subst. + de + subst. : action « de in rem verso »; - d'État; - de société; c) subst. + en + subst. : action en annulation; - en nullité ou en rescision; - en paiement d'un billet; - en résolution d'une transaction; - en revendication.
DR. MAR. Action en avarie. ,,Terme d'assurance maritime qui sert à qualifier la procédure ayant pour objet le paiement des avaries à leur montant, par opposition au « délaissement » qui est une formule de règlement à forfait, par abandon du navire aux assureurs.`` (Lureau et Olive ds LE CLÈRE 1960).
d) GRAMMAIRE
Par opposition à état, activité exercée ou subie par l'agent; la notion d'action peut être signifiée par le verbe ou le substantif :
33. En termes de grammaire, l'action exprimée par le verbe. L'action de penser, de parler. Ce mot ne peut s'employer qu'avec les verbes qui indiquent une action :il est ridicule de dire, comme font plusieurs, l'action de languir.
LITTRÉ.
34. Le terme s'oppose d'ordinaire à état dans les expressions : nom d'action, verbe d'action, action verbale...
MAR. Lex. 1951.
Phrase d'action, rare. Phrase qui suggère l'idée d'une activité, quelle que soit par ailleurs le mode d'expression de cette idée, par exemple : un verbe d'action (il chante un bel air; sortez d'ici!), un syntagme verbal comportant un part. prés. actif ou un subst. d'action (il est agaçant « il agace »; c'est la trahison « on trahit »), un subst. d'action en phrase nom. (trahison!), un procédé styl. comme l'intonation (silence! « faites silence ») :
35. Nous avons déjà reconnu cette sorte de potentiel de vie [action] dans les phrases d'apparence purement attributive et inerte, comme il est fatigant, il est bienfaisant. À plus forte raison se découvre-t-il (...) dans des phrases comme celles-ci : Paul court; tu chantes (...).
[Celles-ci] grâce aux verbes courir, chanter (...) qui énoncent des actions recèlent une puissance de vie; ce sont vraiment des phrases non plus simplement d'état, mais d'action.
LE BIDOIS 1967, § 667.
Substantif (ou nom d'action). Substantif dont le radical ou le suffixe évoquent une idée d'activité : la chasse; la fenaison; la pénétration...
Rem. Le substantif d'action correspond à une vue globale de l'activité, sans réf. au temps, ni à la pers., ni au mode :
36. Certains noms, noms d'action (...) se rattachent à des racines verbales. Ils peuvent s'accompagner des mêmes compléments que lui : La marche au pouvoir.
Gramm. Lar. 20e 1936, § 183.
37. Le nom d'action est un moyen d'exprimer le procès comme une substance et d'éliminer grammaticalement sujet et conjugaison verbale, avec tout ce qu'elle implique (temporalité, voix, modalité, etc.). Avec le nom d'action, on parle du procès comme d'une chose...
GAL. Gramm. 1947, p. 21.
Verbe d'action. Verbe dont le lexème suggère qu'un agent, à un degré quelconque, accomplit ou subit une activité : courir, chanter, etc., mais aussi souffrir, subir :
38. Verbe d'action, par opposition à verbe d'état, verbe qui exprime une action, comme courir, sauter, marcher, prendre, etc.
Lar. encyclop. 1960.
39. ... à part la copule être (et ses équivalents), tout verbe impliquant ou pouvant donner à penser de l'agir, a droit d'être tenu, grammaticalement, pour verbe d'action...
LE BIDOIS 1967, § 668.
Langage d'action. ,,Signes naturels ou artificiels au moyen desquels on supplée à la parole.`` (Ac. 1835-1932). Langage gestuel :
40. C'est donc avec beaucoup de raison que les idéologistes, qui ont entrepris d'expliquer l'origine et les conséquences de ce premier langage, lui ont donné le nom de langage d'action :il comprend les gestes, les cris, les attouchemens; il parle à l'œil, à l'oreille, et au tact : par conséquent il renferme le germe de tous les langages possibles; et s'il est de toutes les langues la moins fine, la moins riche et la moins développée, il demeure toujours la plus énergique et la plus véhémente, et la seule dont nous conservions l'usage dans l'excès de la passion, et lorsque la violence de nos sentiments nous prive de la réflexion nécessaire pour les exprimer par des moyens de pure convention.
A.-L.-C. DESTUTT DE TRACY, Éléments d'idéologie, Idéologie proprement dite, t. 1, 1801, p. 340.
e) MAR. Emploi comme interj. ,,Commandement qu'un instructeur, par ex., fait à des canonniers, lorsqu'après l'explication des divers temps de leur exercice, il veut leur indiquer le moment où ils doivent commencer à agir, chacun selon les indications qu'il leur a données.`` (LA CHÂTRE t. I 1865).
f) RELIG. Action de grâces. Remerciement, reconnaissance à Dieu :
41. Mais le jour de l'octave de sa sortie, on lui proposa de célébrer à Port-Royal une messe solennelle en action de grâces. Il était trop faible pour la dire lui-même, et il se contenta d'y communier avec l'étole. Ce fut M. Singlin qui officia. M. Arnauld, en termes d'église, y faisait diacre, et M. de Rebours sous-diacre; M. de Saci et Lancelot, servaient d'acolytes. À la fin de la messe, les religieuses chantèrent le Te Deum.
Ch.-A. SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 31.
P. anal., iron. Remerciement de caractère quasi religieux :
42. Je ne quittai pas le téléphone sans remercier, en quelques mots propitiatoires, Celle qui règne sur la vitesse des sons (...), mais mes actions de grâces restèrent sans autre réponse que d'être coupées.
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, La Prisonnière, 1922, p. 102.
g) STRATÉGIE. Engagement militaire nettement localisé dans le temps et l'espace d'une bataille :
43. Ainsi, par cette destinée qui dispose des empires, des diverses mesures en délibération, les Grecs et les François choisirent celles qui pouvoient seules les sauver; les Perses et les Autrichiens celles qui devoient nécessairement les perdre. Aussitôt Xerxès se prépare à la célèbre action de Salamine. — Cobourg divise ses forces, bloque Maubeuge et envoie les Anglois attaquer Dunkerque. Il se passoit alors sur la flotte réunie des Grecs, de ces grandes choses qui peignent les siècles, et qu'on ne retrouve qu'à des intervalles considérables dans l'histoire.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Essai sur les Révolutions, t. 2, 1797, p. 26.
44. La journée du 16 se passait sans incident nouveau. L'attaque allemande, frappée d'insuccès la veille, ne parvenait pas à obtenir de meilleurs résultats. Elle dégénérait sur le front de Champagne en actions locales, décousues, impuissantes.
F. FOCH, Mémoires, t. 2, 1929, p. 149.
45. Un porte-parole du Foreign Office a déclaré que la Grande-Bretagne n'a pas pris d'engagements précis à l'égard des États-Unis au sujet d'une action éventuelle à entreprendre en cas de violation d'un éventuel armistice en Corée.
La Politique personnelle de W. Churchill, Combat, 19-20 janv. 1952, p. 4, col. 4-5.
46. Elle [la France] a su comment les secours qu'ils avaient demandés aux grandes puissances alliées, lors des premiers dictats de l'ennemi, en juin, juillet, septembre 1940, en janvier et février 1941, n'avaient pu leur être fournis. Elle a connu le sacrifice sanglant de la garnison de Langson en septembre 1940, l'énergique défense du Mékong en janvier 1941 contre les Siamois alliés du Japon, et la brillante action navale du 17 janvier 1941, au cours de laquelle le croiseur La Motte-Picquet et quelques navires auxiliaires français envoyèrent par le fond la flotte du Siam.
Ch. DE GAULLE, Mémoires de guerre, Le Salut, 1959, pp. 488-489.
Engager une action. Ouvrir les hostilités :
47. Benningsen s'aperçut des dispositions formidables de l'armée française, et, s'arrêtant tout à coup devant le corps de Ney qui reculait en bon ordre, cédant le terrain pas à pas, il passa de l'offensive à la défensive et se retrancha à Heilsberg. L'empereur l'y suivit, le prince Murat et le maréchal Soult arrivèrent les premiers devant les redoutes ennemies et engagèrent l'action avant l'arrivée de Napoléon et du reste de l'armée.
G. SAND, Histoire de ma vie, t. 2, 1855, p. 145.
P. ext. Conflit, lutte de la vie privée ou publique :
48. — Je m'en garderai bien. Mademoiselle Laheyrard n'a de leçon de goût à recevoir de personne; elle est trop parisienne pour cela.
— Et trop coquette pour se priver d'un colifichet qui attire tous les regards!
L'action était engagée. Les paroles amères partaient comme des flèches. Là-bas, sous les néfliers du jardin, la voix grondeuse de la rivière s'élevait à mesure, comme pour se mettre au diapason de la querelle.
— Elle est assez jolie, répliqua Gérard, pour se passer d'être coquette.
— Avec quel feu vous la défendez! s'écria malignement Mademoiselle Grandfief, à laquelle la jalousie donnait de l'esprit pour la première fois, vous êtes un ami bien dévoué! ...
A. THEURIET, Le Mariage de Gérard, 1875, p. 97.
II.— Exercice du pouvoir d'agir, envisagé dans son aspect physique, gestuel, expressif ou spectaculaire. Synon. mouvement, vivacité (cf. supra gramm. langage d'action) :
49. En entrant chez Richard, l'archevêque le trouva avec le roi de Jérusalem et le duc de Bourgogne, auxquels il parloit avec beaucoup d'action. Aussitôt qu'il aperçut Guillaume, il se tourna de son côté, et lui dit que l'armée françoise venoit de perdre son chef; que Philippe-Auguste étoit parti pour l'Europe, en laissant le duc de Bourgogne pour le remplacer.
Mme COTTIN, Mathilde, t. 2, 1805, p. 55.
50. ... il finit par conseiller Hasard, un cheval de l'écurie Méchain, le plus défectueux de tous, dont personne ne voulait. Fichtre! Hasard, une forme superbe, et une action! Voilà une bête qui allait surprendre tout le monde!
É. ZOLA, Nana, 1880, p. 1383.
51. Dès qu'on se fut un peu éloigné, qu'on eut entendu le père et Anne-Marie barrer le portail, Pauline demanda avec action ce qu'on allait faire du bossu. Valentin la fit souvenir que Gilbert arrivait le surlendemain. Après, on aviserait mieux.
— Le bossu, dit Gaspard, au bout d'un moment. Mais vous n'êtes pas curieux, vous. Pourquoi l'Elmire m'a-t-elle parlé de ces écus dans le bois? Pour me relancer sur Robert et Gilbert?
H. POURRAT, Gaspard des montagnes, La Tour du Levant, 1931, p. 212.
52. À l'instant où paraît la tonalité majeure, Valdemar se prit à marcher dans l'étroite pièce. Comme le vieux plancher grinçait un peu, le jeune homme aussitôt s'arrêta; tous les muscles de son corps et de son visage étaient en action; ils exprimaient tour à tour l'angoisse, le dépit ou la béatitude. Les dernières notes envolées, le jeune homme enfonça les mains dans ses poches et commença de tourner autour de la table.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Jardin des bêtes sauvages, 1934, p. 24.
53. [Les orchestres italiens] Ils ont du feu, du mouvement; beaucoup d'action et de verve; leur souffle est fort dans les cuivres, leurs archets sont vifs et vigoureux : le tout ensemble n'est pas ce que j'attends de la grande musique.
A. SUARÈS, Debussy, 1936, p. 63.
Emplois spéc.
1. ART ORATOIRE, RHÉT. CLASS. Adéquation entre l'expression extérieure de l'orateur (attitude, contenance, gestes, ton de la voix), et la portée qu'il veut donner à son discours, l'effet qu'il entend produire sur son auditoire :
54. Quelque sujet que traite l'orateur, il a nécessairement trois fonctions à remplir : la première, de trouver les choses qu'il doit dire; la seconde, de les mettre en ordre; la troisième de les exprimer. De là les trois parties de la Rhétorique, Invention, Disposition, Élocution (...). À ces trois parties de l'art oratoire on en ajoute une quatrième, l'Action, qui renferme la Prononciation, le Geste et la Mémoire.
J.-V. LE CLERC, Nouvelle rhétorique française, Paris, Delalain, 1823, p. 10.
2. PEINT. ,,S'entend à la fois de la pose, des gestes et de l'expression avec lesquels une figure dans un tableau, exprime complètement son caractère et traduit ainsi les passions qui l'agitent, les impressions qu'elle ressent ou les actes de sa vie intellectuelle. Cette figure est sublime d'action. Dans la plupart des tableaux des grands maîtres tout y est simple, naturel, et cependant grandiose et rempli d'action.`` (LA CHÂTRE t. 1 1865) :
55. À cette figure sans action [le Christ], les sculpteurs du XIIIe siècle ont su donner une incomparable majesté.
L. HOURTICQ, Hist. générale de l'Art, La France, 1914, p. 73.
III.— Exercice du pouvoir d'agir, envisagé du point de vue de son influence transformante sur les êtres au contact, sur le milieu, etc. Action de qqn ou de qqc. (sur qqn ou qqc.).
A.— L'action est celle d'une personne ou d'un ensemble de personnes :
56. Votre voisinage, milord, votre seul territoire n'était-il pas celui où vous aviez sur moi le plus d'action et d'autorité?
E.-D. DE LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 2, 1823, p. 562.
57. D'où j'en puis conclure jusqu'à un certain point que si le malheur veut que les intérêts de l'État en France soient en opposition avec ceux des particuliers, il n'en faut pas conclure aussitôt et d'une manière générale, comme le Globe et vous le faites que, par toute l'Europe, l'action du gouvernement est nuisible.
E.-J. DELÉCLUZE, Journal, 1827, p. 410.
58. ... l'action de Jésus n'a rien de commun avec la spéculation désintéressée du philosophe.
E. RENAN, Hist. des origines du Christianisme, Vie de Jésus, 1863, p. 340.
59. [Andermatt :]
— ... il ne suffit pas de crier soi-même dans les journaux et ailleurs qu'elle [l'eau minérale] est sans rivale! il faut savoir le faire dire discrètement par les seuls hommes qui aient de l'action sur le public buveur, sur le public malade (...) par les médecins.
G. DE MAUPASSANT, Mont-Oriol, 1887, p. 42.
Ou d'une fonction spirituelle :
60. Pour la première fois de sa vie, Julien se trouvait soumis à l'action d'un esprit supérieur animé contre lui de la haine la plus violente.
STENDHAL, Le Rouge et le noir, 1830, p. 366.
61. De ce moment, toutefois, mes impressions, traduites en articles au jour le jour, font passer le lecteur par toutes les phases d'un esprit évoluant de l'injustice à la justice, et poursuivant, en toute indépendance, la manifestation de la vérité. C'est l'histoire d'un esprit en action :la répercussion quotidienne du drame sur un spectateur qui veut que sa pensée éclaire d'autres pensées, les échauffe, les enflamme au combat pour l'homme meilleur.
G. CLEMENCEAU, L'Iniquité, 1899, p. VI.
Ou d'un organe, d'une fonction du corps humain :
62. 26 février. — J'ai passé tous ces jours dans les distractions, les affaires ou le malaise intérieur. Ce jour-ci, j'ai dîné seul chez moi, au coin de mon feu, après une longue séance de 6 heures au Conseil d'État qui a fatigué ma tête et relâché mes nerfs considérablement. Pendant que je mangeais seul, je sentais les mouvements de la vie et de l'imagination se ranimer et prendre une activité singulière; tant que l'action du cerveau sur l'imagination a duré, j'ai été dans un état heureux d'esprit et de corps; plusieurs idées se sont offertes à mon esprit et passèrent rapidement sans laisser de traces, quoique je fisse effort pour les rappeler ou les retenir.
MAINE DE BIRAN, Journal, 1819, p. 210.
Rem. Le compl. d'agent (de + nom d'agent) est parfois remplacé par un adj. :
63. Une fois soumis et vaincu parfaitement au gouvernement de son divin maître, à sa discipline, Saint-Martin fut tout à lui ...
« Une âme toute consacrée à Dieu, et dont les belles facultés, les grandes aspirations disciplinées et soumises à l'action divine vont toutes au même but. » Et Saint-Martin entonne le « Te Deum de la paix ».
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 12, 15 janv.-30 juin 1919, p. 13.
B.— L'action est celle d'une force biologique :
64. La vie est un terme abstrait représentant le mode d'activité de ces énergies particulières qui résident au sein des germes. Elles seules sont réelles et observables; non en elles-mêmes, mais dans leurs manifestations, objet immédiat de la science. Ce sont des centres d'action et de réaction, d'attraction et de répulsion, de véritables causes premières; du moins nous sommes obligés de les considérer comme telles, puisque nous n'en connaissons pas la source et que nous ne pouvons remonter au delà de leur apparition. Voulez-vous me permettre de les appeler des âmes? Je suppose que vous n'avez pas peur d'un mot.
L. MÉNARD, Rêveries d'un païen mystique, 1876, pp. 107-108.
Ou d'une force physique :
65. Il faut avoir recours à des procédés (...) puissants tels que l'action chimique des acides pour isoler des terres kaoliniques, la combinaison que les chimistes reconnaissent seule comme le vrai kaolin.
A. BRONGNIART, Traité des arts céramiques, 1884, p. 41.
66. Les toiles qui composaient l'enveloppe de l'aérostat furent ensuite dégraissées au moyen de soude et de potasse obtenues par incinération de plantes, de telle sorte que le coton, débarrassé du vernis, reprit sa souplesse et son élasticité naturelles; puis, soumis à l'action décolorante de l'atmosphère, il acquit une blancheur parfaite.
J. VERNE, L'Île mystérieuse, 1874, pp. 281-282.
67. ... la différence de niveau donne la mesure de l'action de la pesanteur sur un corps considéré en un certain point.
H. FONTAINE, Électrolyse, 1885, p. 4.
68. Dans le Pont Mirabeau, le longeron de ferme est protégé par le béton (...) contre l'action du soleil ...
J. RÉSAL, Ponts métalliques, t. 1, 1885, p. 603.
69. Le rayon d'action d'un poêle s'étend ordinairement à 5 mètres et quelquefois jusqu'à 8 (...) mètres ...
L. SER, Traité de physique industrielle, t. 2, 1890, p. 812.
70. Agir est la fonction du tout. Il n'est plus question d'insérer notre opération personnelle dans le déterminisme général : il s'agit au contraire de nous y insérer nous-mêmes; de vouloir et d'admettre l'action de ce déterminisme en nous; d'accepter et d'embrasser ce qui dépasse notre prévision, notre compréhension, notre libre disposition; de reconnaître, sous le jeu des phénomènes, les forces inaccessibles qui les produisent; ...
M. BLONDEL, L'Action, 1893, p. 280.
71. ... nous savons aujourd'hui combien les actions diastasiques de la saccharification (...) sont sensibles aux moindres variations [de l'acidité du milieu]...
BOULLANGER, Malterie, brasserie, 1934, p. 19.
Rem. 1. Syntagmes fréq. : entrer en action (en parlant d'un processus dont les effets commencent à se manifester) (cf. également Ac. 1878); exercer une action sur ... (BOULLANGER, Malterie, brasserie, 1934, p. 23); mettre en action (QUILLET 1934; V. DE JOUY, L'Hermite de la chaussée d'Antin, t. 4, 1813, p. 237); soumettre à l'action de ... (ex. 60, 66); champ d'action (Roger MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Mort du père, 1929, p. 1263); foyer d'action (J.-B. LAMARCK, Philosophie zoologique, t. 2, 1809, p. 41); rayon d'action (ex. 69). 2. La plupart de ces syntagmes s'emploient également pour l'exercice de la faculté d'agir.
C.— Emplois spéc. (Pour les très nombreux emplois du subst. dans les sc. et techn. (notamment en électron. ou en cybernétique) on renvoie aux dict. spéc. ou aux dict. encyclop. (p. ex. Lar. encyclop.), qui fournissent un riche catalogue des syntagmes sans cesse renouvelés). Voici qq. ex. :
1. CHIM. Loi d'action de masse. Loi de Guldberg et Waage. ,,Cette loi fournit l'expression quantitative de l'équilibre chimique. Elle permet de calculer les concentrations moléculaires des divers constituants en équilibre à pression et température données.`` (UV.-CHAPMAN 1956) :
72. Parmi les savants qui traduisirent ces résultats expérimentaux en termes théoriques, il faut surtout citer les Norvégiens Cato M. Guldbegr (1836-1902) et Peter Waage (1833-1900) créateurs de la loi d'action de masses (1867), d'une part, et le Hollandais Van'T Hoff d'autre part. Grâce à eux les ambitions prématurément caressées par Berthollet, dès 1803, dans sa Statique chimique se trouvaient, pour une grande partie, réalisées.
Hist. générale des sciences, t. 3, vol. 1, 1961, p. 333.
2. MÉCAN. Nom donné à l'effort qu'exerce un corps sur un autre corps. Quantité d'action (Lar. encyclop.); principe de l'égalité de l'action et de la réaction (QUILLET 1965); principe de moindre action (Lar. encyclop.); turbine à action (Hist. générale des sciences, t. 3, vol. 1, 1961, p. 333).
3. PÉDOL. Action tampon : ,,amortissement des variations du pH par certains agents.`` (PLAIS.-CAILL. 1958).
4. PHYS. Action des champs ,,Action des champs sur le mouvement des électrons; action des corpuscules.`` (CHARLES 1960) :
73. Les électrons, tant positifs que négatifs, subiront ensuite une impulsion mécanique par l'action de ces différents champs. Dans la théorie ordinaire, le champ électromagnétique, dû au mouvement des électrons positifs, exerce, sur deux électrons de signe contraire et de même charge absolue, des actions égales et de signe contraire.
H. POINCARÉ, La Mécanique nouvelle, Conférence, 1909, p. 14.
74. Une des propriétés les plus générales de la matière est d'être grave, c'est-à-dire soumise à l'action du champ terrestre, suivant une loi qui nous est familière et qui n'est d'ailleurs qu'un cas particulier de l'attraction universelle (Nexton).
P. MORAND, Aux confins de la vie, Perspectives sur la biologie des virus, 1955, p. 27.
II.
⇒ACTION2, subst. fém.
FIN., ,,Titre remis en échange de son apport à toute personne qui, lors de la constitution d'une société de capitaux (société anonyme ou en commandite par actions) adhère à cette société en lui transférant soit une somme d'argent, soit des biens en nature (immeuble ou matériel).`` (SUAVET 1963) :
1. De plus en plus maintenant, c'est aux coffres-forts des maisons de banque et de crédit que sont confiés les titres de propriété, les titres de rentes, les actions, les obligations. C'est la société de crédit qui touche, à l'échéance, les arrérages ou les coupons; c'est elle qui en fait le remploi; et tout le mouvement de la propriété individuelle aboutit là : avoir son compte ouvert dans l'immense registre d'une immense société anonyme de crédit.
J. JAURÈS, Études socialistes, 1901, p. 263.
2. Bien souvent les capitalistes, pour plus de sûreté, pour ne pas engager toute leur fortune dans une seule entreprise, répartissent leurs fonds entre plusieurs sociétés anonymes. Ils ont en portefeuille des actions des chemins de fer, des actions des mines, des actions des aciéries et des tissages. Ils ont par là le droit de participer aux assemblées générales d'un grand nombre d'industries : ils participent donc à la direction de la production dans ses formes diverses et dans presque toute son étendue.
J. JAURÈS, Études socialistes, 1901 pp. 269-270.
3. — Il faudrait tâcher, dit papa, d'attendre encore huit ou dix jours.
— C'est que nous touchons au bout. Je ne vais pas pouvoir attendre.
— Il faut attendre, dit papa. L'Incanda, pour le moment, renouvelle son matériel. Les actions baissent un peu. Nous avons été prévenus. C'est une chose tout à fait normale.
Maman devint très pâle.
— Raymond, vends-les tout de suite! Les actions, toutes les actions!
— Tu es folle, perdre plus de mille francs.
— Tout de suite, Raymond! veux-tu que je te le demande à genoux?
Papa saisit son chapeau, fit deux ou trois fois le tour de la chambre et se dirigea vers la porte.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Notaire du Havre, 1933, pp. 207-208.
Rem. Syntagmes fréq. a) subst. + déterminatif : action amortie; action d'apport ou de fondation; action de capital ou de numéraire; action industrielle; action de jouissance; action libérée; action nominative ou au porteur; action de prime; action de priorité; action privilégiée; action de travail; action à vote plural; b) verbe + subst. : acheter, céder, coter, créer, fondre, négocier, nourrir, vendre une action (BESCH. 1845, Ac. t. 1 1932, DUB.); c) subst. verbal + subst. : hausse, baisse des actions, subst. + verbe : les actions montent, baissent, etc.
Au fig. Crédit, influence dont jouit une personne :
4. — Dites qu'ils sont à nous! s'écria le vicomte dans un élan de joie et de reconnaissance dont il ne fut pas maître. À nous les millions! ajouta-t-il en battant un entrechat sur le bord du sentier. L'endiablée marquise en séchera de rage. Jolibois, comment s'est passée l'entrevue? Avez-vous rencontré de la résistance?
— Je ne dois pas vous dissimuler, Monsieur le Vicomte, que, lorsque je suis arrivé, vos actions avaient un peu baissé. On ne doutait pas de votre loyauté; qui s'est jamais permis d'en douter? Pourtant on hésitait. J'ai parlé, tout a changé de face. Les La Rochelandier sont à cent pieds sous terre, et vous êtes plus haut que jamais.
J. SANDEAU, Sacs et parchemins, 1851, p. 27.
Prononc. — 1. Forme phon. :[]. Enq. :/aksiõ/. 2. Dér. et composés : actioniste, actionnable, actionnaire, actionnairement (cf. QUILLET 1934), actionnariat, actionnel, actionnement, actionner, coaction, exaction, inaction, réaction, rédaction, rétroaction, transaction.
Étymol. ET HIST.
I.— A.— Mil. XIIe s. relig. acciun de grace « remerciement, témoignage de reconnaissance adressé à Dieu », trad. (Psautier de Cambridge, éd. Michel, p. 174 : Purpernums le vult de lui en acciun de graces, en chançuns, chantums a lui [Praeoccupemus vultum ejus in gratiarum actione, in canticis jubilemus ei]). B.— 1. 1223 (d'une pers.) « fait d'agir de telle ou telle manière » (GAUTIER DE COINCY, Mir. de la Ste Vierge, 379, 190, éd. Poquet ds T.-L. : Vostre vie, vostre actions Est moult mauvese et moult amere); 2. fin XIIIe-début XIVe s. « fait de commettre tel acte » (MACÉ, Bible, B. N. 401, f° 140b ds GDF. Compl. :Fors par l'aucion De sole fornicacion); 3. XIVe s. « manière de procéder » (FROISSART, Poésies, I, 269, 1694, ibid. :Ains sera d'autre mixtion Et fete par tele action Que ...).
II.— 1260 dr. « poursuite judiciaire » (Livre de Jost. et de Plet, III, III, § 8, ibid. :Se aucun a aucion contre moi de mes aferes qu'il a fez); 1283 « id. » (PH. DE BEAUMANOIR, Coutumes de Beauvoisis, 4, 22, éd. Beugnot ds T.-L. s.v. : c'est bien resons que li sires ait action contre son procureur en tel cas).
III.— 1669 fin. « titre cessible et négociable représentant une fraction du capital » (COLBERT, Édit juin 1669 ds Pierre CLEMENT, Lettres, instructions et mémoires de Colbert, Paris, 1883, t. II, 2e partie, p. 802 : Les intéressés de ladite compagnie pourront vendre, céder et transporter toutes les actions qu'ils auront en icelle, à qui et ainsy que bon leur semblera).
I empr. au lat. actio dep. Rhet. Her., 4, 53, 66 ds TLL s.v., 438, 18 au sens gén. de « vis agendi »; cf avec I B 1, CICÉRON, Off, 1, 17, ibid., 438, 33 : quibus action vitae continetur; de même en lat. médiév., 821, THEODULF, Carm. 41, 2, 45 ds Mittellat. W. :opus, quod condidit actio nostra; I A actio gratiarum déjà ds CICÉRON, Epist., 12, 26, 1 ds TLL 439, 78, emploi relig. en lat. chrét. : Vulgate, II, Esdra, 12, 27, ibid., 440, 10 : facerent dedicationem et laetitiam in actione gratiarum; B 2 dep. CICÉRON, Fin. 3, 44, ibid., 439, 1 : quae et honesta actio sit et sine dolore. II empr. au lat. jur. actio dep. Rhet. Her., 1, 12, 22, ibid., 441, 49; de même en 1120, HONORIUS Augustodumensis, Gemm., 1, 80 ds Mittellat. W. :actio autem est causa, quae in publico conventu coram judicibus agitur. III prob. par évolution sém. à partir de II, terme de dr., dans le cont. suiv. : dans une association, un associé muni d'une police ou billet, constituant une preuve de son droit sur le patrimoine commun, est capable d'intenter une action en justice sur les fonds de l'association; le terme action a été finalement retenu de préférence à billet ou police (d'apr. ROMEUF t. 1 1956, 19 b). L'hyp. d'un empr. de sens au néerl. Aktie, terme de fin., très vraisemblable du point de vue hist., fait difficulté sur le plan chronol., ce néerl. n'étant pas attesté comme terme de fin. av. 1733 (VALKH. 1931, p. 42). L'hyp. d'une évolution sém. de action sous l'influence de actif subst., fin., fait de même difficulté sur le plan chronol., actif subst. n'étant attesté en ce sens qu'en 1762.
STAT. — Fréq. abs. litt. :17 397. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 26 347, b) 14 630; XXe s. : a) 23 550, b) 29 503.
BBG. — BAILLY (R.) 1969. — Banque 1963. — BAR 1960. — BARR. 1967. — BATTRO 1966. — BAULIG 1956. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BIROU 1966. — BLANCHE 1857. — BONNAIRE 1835. — BOUILLET 1859. — BRUANT 1901. — Canada 1930. — CAP. 1936. — CHARLES 1960. — CHESN. 1857. — Comm. t. 1 1837. — CRIQUI 1967. — CROS-GARDIN 1968. — DAGN. 1965. — DAIRE 1759. — DHEILLY 1964. — DUPIN-LAB. 1846. — FÉR. 1768. — FOULQ.-ST-JEAN 1962. — FROMH.-KING 1968. — GARNIER-DEL. 1961 [1958]. — GIRARD 1756. — GIRAUD 1956. — GOBLOT 1920. — Gramm. t. 1 1789. — GUIZOT 1864. — HETMAN 1969. — JULIA 1964. — KOLD. 1902. — LACR. 1963. — LAF. 1878. — LAFON 1963. — LAL. 1968. — LAPL.-PONT. 1967. — LE CLÈRE 1960. — LEM. 1966. — LEMEUNIER 1969. — LEP. 1948. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MARCEL 1938. — MAR. Lex. 1961 [1951]. — MIQ. 1967. — MOOR 1966. — MUCCH. Psychol. 1969. — MUSSET-LLORET 1964. — NYSTEN 1814-20. — PIÉRON 1963. — PIGUET 1960. — PLAIS.-CAILL. 1958. — POROT 1960. — RÉAU-ROND. 1951. — RÉAU-ROND. Suppl. 1962. — ROMEUF t. 1 1956. — SARDOU 1877. — Sc. 1962. — SOMMER 1882. — SPR. 1967. — SPRINGH. 1962. — ST-EDME t. 1 1824. — SUAVET 1963. — Synon. 1818. — Théol. cath. t. 1, 1 1909. — TOURNEMILLE (J.). Au jardin des locutions françaises. Vie Lang. 1959, n° 93, p. 631. — UV.-CHAPMAN 1956.

1. action [aksjɔ̃] n. f.
ÉTYM. Début XIIe, acciun de grâce; sens général, XIIIe, d'abord en parlant des personnes; « manière d'agir », XIVe; lat. actio, qui a le sens le plus général.
———
I
1 (Emploi général). Fait de produire un, des effets, de modifier des objets (choses, personnes) par son existence, sa présence, son fonctionnement, et, spécialt (en parlant des êtres humains) par une activité volontaire et coordonnée. || Avoir une action, de l'action sur… Agir (sur). || Cela n'a eu aucune action sur moi.
(L'agent est une chose, une force). || Étudier l'action du soleil sur les plantes. || L'action de l'eau sur le feu. || L'action du remède se fait sentir. Effet.Sous l'action de… || Le mur s'est détérioré sous l'action du gel. Cause (à cause de).L'action du temps. || Être soumis à l'action de…(En sc., → ci-dessous, 2., emplois spéciaux).
0.1 (…) L'action des pluies n'a pu que très lentement désagréger ces sortes de châteaux forts ou de cathédrales aux murs quasi verticaux et durs comme de la brique.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 720.
(L'agent est un organisme). || L'action pathogène d'un virus, d'un parasite.
(L'agent est une personne ou un groupe). || L'action d'une personne sur une autre. || Être soumis à l'action de qqn, d'un esprit. || L'action de la société sur les individus. || Le changement d'orientation est dû à l'action personnelle du ministre. Influence, intervention. || L'action de la loi, du gouvernement. Politique (→ ci-dessous, I., 5.).Moyens d'action, moyens d'agir.
(L'agent est une entité sociale ou morale, une abstraction). || L'action de la presse sur le public. Influence. || L'action d'une opinion nouvelle. || C'est une idée originale, mais qui n'aura pas beaucoup d'action sur la société. Efficace, n. (vieilli), efficacité.
En action [ɑ̃naksjɔ̃] (loc. adv.) : en train d'agir, de produire des effets, de fonctionner en modifiant… Activité (en). || Entrer en action. || Mettre qqch. en action. || Être, cesser d'être en action.
REM. Action de… est le terme employé dans les définitions de dictionnaires pour désigner le substantif correspondant sémantiquement à un verbe (substantif d'action; → ci-dessous, 2., c.), qu'il soit ou non formellement apparenté à ce verbe. Ex. : chant « action de chanter »; chute « action de tomber ». Le même substantif sert en général à exprimer l'action, le processus agissant et le ou les résultats (effets) de cette action. — Dans les définitions, on emploie aussi fait (« le fait de… ») lorsque l'action est conçue comme spontanée, non volontaire ou non humaine.
2 (Emplois spéciaux). a (L'agent est une force matérielle, une substance, etc.). Sc. (mécan.). Effort observable et mesurable qu'exerce un corps sur un autre corps; effet de cet effort.Spécialt. (D'abord, quantité d'action). Double de l'énergie cinétique (1/2 mv2) du mobile par la durée (t) du trajet.Principe de moindre action (principe d'optique, chez Fermat; de mécanique, chez Maupertuis), d'après lequel le mouvement de la matière se fait toujours de façon que l'action afférente au trajet soit minimale.Principe de l'opposition de l'action et de la réaction, chez Newton.
Chim. || Loi d'action de masse, fournissant l'expression quantitative de l'équilibre chimique.Action tampon.
Phys. || Action des corpuscules, des radiations, des champs, etc.
0.2 Les électrons tant positifs que négatifs, subiront ensuite une impulsion mécanique par l'action de ces différents champs. Dans la théorie ordinaire, le champ électromagnétique, dû au mouvement des électrons positifs, exerce, sur deux électrons de signe contraire et de même charge absolue, des actions égales, et de signe contraire.
Henri Poincaré, la Mécanique nouvelle, p. 14.
b Philos., théol. Exercice effectif d'un pouvoir, d'une puissance virtuelle, et, spécialt, de la force conçue comme primitive (nature, Dieu, etc.).
1 (…) entre ces mains (de Dieu) où tout est action, où tout est vie, rien ne s'affaiblit, ni ne se relâche, ni ne se ralentit jamais.
Bossuet, Oraison funèbre de Anne de Gonzague.
c Gramm. (Opposé à état). || D'action. || Verbe d'action (opposé à verbe d'état), verbe qui exprime une action (ex : marcher, courir, manger).Substantif d'action, dérivé d'un verbe désignant l'action correspondante (ex. : marche, course), souvent par la suffixation (-ation, -ement…).
Vx. || Phrase d'action, qui correspond à l'expression d'une activité.
3 (En parlant des humains). Déploiement d'énergie en vue d'une fin (par oppos. à repos). Activité, effort, travail. || Être porté à l'action.Aimer l'action, être actif (II.).
Avoir peur de l'action, fuir l'action. || Il lui faut de l'action, il a besoin d'action. || Avoir le goût, le génie de l'action.Une philosophie de l'action. || L'Action, ouvrage de M. Blondel (1893). || « L'action dévore la pensée » (Alain, Propos, 25 mars 1922, Le remords).
2 (…) toujours grand dans l'action et dans le repos (…)
Bossuet, Oraison funèbre du prince de Condé.
2.1 Autrefois, j'avais peur d'agir quand c'était dangereux. Aujourd'hui, j'ai peur de l'action, ou plutôt j'ai le goût de l'inaction.
J. Renard, Journal, Pl., p. 1036.
3 L'action guérit cette sorte d'humeur, que nous appelons, selon les cas, impatience, timidité ou peur.
Alain, les Aventures du cœur, p. 57.
3.1 J'ai su quelquefois agir, mais l'intérêt de l'action, sauf lorsqu'elle s'élève à l'histoire, est dans ce qu'on fait et non dans ce qu'on dit.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 10.
REM. L'action est parfois conçue comme un véritable milieu (dans l'action; « au bord de l'action », Barrès, in T. L. F.); les systèmes d'opposition sont le repos, l'inaction, mais aussi le rêve, l'imagination; l'intention, le projet; l'activité intellectuelle, la pensée, l'abstraction; l'activité sentimentale…
3.2 L'intelligence doit vivifier l'action; sans elle, l'action est vaine. Mais sans l'action, comme l'intelligence est stérile !
Martin du Gard, Jean Barois, p. 223.
D'action. || Homme d'action, qui aime l'action, qui est habitué à agir. || C'est une femme d'action, elle déteste les tergiversations.
4 Les hommes d'action peuvent malaisément être sceptiques ou se retrancher dans un pessimisme tout négatif.
Émile Faguet, Études littéraires, XVIIe siècle.
Liberté d'action, possibilité d'agir sans contrainte. || Garder sa liberté d'action.
L'action, opposée à l'intention, au dessein, au projet.
5 (Il est une science) de rectifier le mal de l'action Avec la pureté de notre intention.
Molière, Tartuffe, IV, 5.
6 L'intention doit au moins faire excuser l'action.
d'Alembert, Lettre au roi de Prusse, 28 nov. 1777.
REM. En action ne se dit pas des personnes mais des contenus psychiques. Mettre en action des conseils, des intentions, des projets.Être en action.
7 Mettez toutes les leçons des jeunes gens en action plutôt qu'en discours.
Rousseau, Émile, IV.
8 Je le tenais sans cesse en action, marchant avec lui au soleil et à la pluie.
Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie, in Littré.
À l'action. || Il faut maintenant passer à l'action, agir (cf. À l'acte). || Se refuser à l'action.
9 On est, en général, peu porté à l'action dans le monde des professeurs. On y a besoin de calme et de paix.
Clemenceau, Vers la réparation, p. 102, in T. L. F.
Vivre par l'action, dans l'action. || Se jeter dans l'action.
10 La femme vit par le sentiment, là où l'homme vit par l'action.
Balzac, Petites misères de la vie conjugale, Pl., t. X, p. 1004.
11 Ils se jettent alors dans l'action parce que la méditation n'a plus à leur narine qu'une odeur de cendre froide.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, III, 4.
(v. 1950; trad. de l'angl. collective action). Sociol. || Action collective, action de groupe, action exprimant l'unité et les intérêts communs d'un groupe. || Action collective spontanée, par incitation. || Action des « groupes latents fragmentés ».REM. Cet emploi concerne aussi le sens 4. : une action.
Spécialt. || L'action, opposée au langage, à la parole.
(XVIIe-XVIIIe). Hist. de la philos. || Langage d'action : ensemble de signes (gestes, cris, etc.) au moyen desquels on supplée à la parole, et dont le langage articulé était censé procéder (syn. rare : langage actif).
11.1 La parole, en succédant au langage d'action, en conserva le caractère. Cette nouvelle manière de communiquer nos pensées, ne pouvait être imaginée que sur le modèle de la première. Ainsi, pour tenir la place des mouvements violents du corps, la voix s'éleva et s'abaissa par des intervalles fort sensibles.
Condillac, Essai sur l'origine des connaissances humaines, p. 200.
4 (1223). Une, des actions. a Ce que fait quelqu'un et par quoi il réalise une intention ou une impulsion et, d'une façon générale, ce que l'on fait. Acte.REM. Action suppose en général un processus plus complexe que acte; agissement est péjoratif. Acte, agissement, fait, œuvre. || Comprendre les mobiles, les motifs d'une action. || Une action ne prouve rien (→ Masse, cit. 14). || Les actions de qqn. || Rendre compte de ses actions. || Pensées, paroles ou actions. || Il n'a pas apprécié la portée de son action. || « La loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société » (Déclaration des Droits de l'homme).
(Qualifié par un adjectif antéposé, formant des syntagmes très stables). || Bonne action : action jugée comme positive dans un certain code moral ou religieux. B. A. (→ Plein, cit. 13), 1. porte (cit. 27; et → ci-dessous, cit. 15, 18, 19, 20 et 21).Belle action (vieilli) : action noble, conforme à un jugement positif de nature à la fois esthétique et éthique.Grande action (vieilli), digne d'apporter la célébrité à son auteur.Mauvaise action. Méfait.
12 Il n'y a pas de véritable action sans volonté.
Rousseau, Émile, IV.
12.1 Penser à Dieu est une action.
Joseph Joubert, Pensées, De la piété.
13 Les actions les plus décisives de notre vie, je veux dire : celles qui risquent le plus de décider de tout notre avenir, sont le plus souvent des actions inconsidérées.
Gide, les Faux-monnayeurs, III, 15.
REM. Le nom action sert souvent de support à une évaluation morale et sociale, comme on l'a vu ci-dessus. Grande, belle, noble action. Action désintéressée.
14 Ces grandes et éclatantes actions qui éblouissent les yeux sont représentées par les politiques comme les effets de grands desseins, au lieu que ce sont d'ordinaire les effets de l'humeur et des passions.
La Rochefoucauld, Maximes, 7.
15 L'intérêt que l'on accuse de tous nos crimes, mérite souvent d'être loué de nos bonnes actions.
La Rochefoucauld, Maximes, 305.
16 Nous aurions souvent honte de nos plus belles actions, si le monde voyait tous les motifs qui les produisent.
La Rochefoucauld, Maximes, 409.
17 Les belles actions cachées sont les plus estimables.
Pascal, Pensées, II, 159.
18 La plupart des hommes sont plus capables de grandes actions que de bonnes.
Montesquieu, Pensées diverses.
19 L'un des avantages des bonnes actions est d'élever l'âme et de la disposer à en faire de meilleures.
Rousseau, les Confessions, I, 6.
20 Mirabeau, capable de tout pour de l'argent, même d'une bonne action.
Rivarol, Esprit de Rivarol.
20.1 Les bons mouvements ne sont rien s'ils ne deviennent de bonnes actions.
Joseph Joubert, Pensées, Des passions.
21 Une bonne action peut donc être une mauvaise action. Qui sauve le loup tue les brebis.
Hugo, Quatre-vingt-treize, III, II, VI.
(L'adj. étant postposé) :
22 Je ne nie pas qu'il y ait, de par le monde, des actions nobles, généreuses, et même désintéressées (…)
Gide, les Faux-monnayeurs, II, 7.
Loc. Action d'éclat. Exploit, prouesse.
Rare (en parlant d'animaux). || Un chardonneret « qui n'est jamais las, qui vit en l'air, qui a cent-vingt envies et fait soixante actions par minute… » (Taine, Thomas Graindorge, in T. L. F.).REM. Le mot acte semblerait plus normal.
b Spécialt. Phase délimitée d'une lutte armée, d'un combat. || « La célèbre action de Salamine » (Chateaubriand). || Engager, entreprendre une action. || L'action fut violente et rapide. || La journée vit une suite d'actions locales. Coup de main.
22.1 (La France) a connu le sacrifice sanglant de la garnison de Langson en septembre 1940, l'énergique défense du Mékong en janvier 1941 contre les Siamois alliés du Japon, et la brillante action navale du 17 janvier 1941, (où) quelques navires auxiliaires français envoyèrent par le fond la flotte du Siam.
Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre, t. III, p. 488-489.
Engager une action : commencer les hostilités.Vx, littér. Fait de guerre, bataille. || L'action fut chaude.
23 On leur tua beaucoup de monde en cette action.
Racine, le Siège de Namur.
24 Une action militaire de l'Autriche en Serbie était devenue quasi inévitable.
Martin du Gard, les Thibault, VIII, 39.
24.1 L'état-major est vraiment un cerveau sans lequel aucune action des bataillons n'est possible.
A. Maurois, les Silences du colonel Bramble, p. 242.
Sports. (Par anal. de l'action [cit. 24] militaire). Manœuvre, opération au cours d'une compétition.
24.2 (…) Nollis vient de marquer pour Pommard le premier but de la rencontre à la suite d'une brillante action personnelle (…)
René Fallet, le Triporteur, p. 370.
(1855, in Petiot). Sports. || Dans son action, en fournissant un effort soutenu, mais dans ses possibilités.
Loc. (en général au fig.). Dans le feu de l'action.
c Relig (Premier emploi attesté du mot; lat. ecclés. graciarum actes). || Action de grâce(s) : remerciement, témoignage de reconnaissance. || Chanter un cantique d'action de grâces, un Te Deum en action de grâces.
d Équit. Geste, mouvement par lequel le cavalier agit sur sa monture. || Action des jambes, des mains.
e Arts, littér. Ce qui correspond, dans la représentation artistique (mimesis; iconologie) ou dans la narration (diegesis), à l'action, à une action réelle.
24.3 L'action théâtrale (…) doit être annoncée et en quelque sorte étalée pour les spectateurs; et cela n'a point lieu pour les événements réels, que nul, peut-on dire, ne voit jamais.
Alain, Propos, 24 nov. 1923, « La tragédie ».
5 a Ensemble des manifestations volontaires et coordonnées de l'activité d'un groupe social (l'action); opération spécifique réalisant cette activité pour un objectif déterminé (une, des actions). || L'action des pouvoirs publics, du gouvernement, n'a pas permis d'enrayer la crise.L'action directe (grèves, manifestations; terrorisme). → ci-dessous, cit. 24.4. || Groupe d'action directe. || Des actions concertées.Le plan, le programme d'action (les buts) d'un parti. || Les métallurgistes ont décidé trois journées d'action. || Comité d'action.L'unité d'action, entente de groupes divers pour présenter des revendications communes.L'action gouvernementale. || Action politique, action syndicale. || Action populaire, prolétarienne, révolutionnaire, sociale. || Action de masse.
24.4 Les terroristes ont décidé de ne plus intervenir que par l'« action directe », c'est-à-dire par les exécutions.
Malraux, les Conquérants, p. 126.
24.5 Il saute aux yeux que le clergé et que la jeunesse catholique, orientés chaque jour un peu plus vers l'action sociale, auraient dû détacher de la droite les masses croyantes (…)
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 55.
(Dans une dénomination). || Liste d'action populaire, paysanne.L'Action française, nom d'un mouvement politique français nationaliste et royaliste, antidreyfusard, antisémite et antisocialiste (d'abord nom d'un journal; → ci-dessous, d.).
b Loc. (Av. 1960; du sens milit. de action). Action psychologique : propagande insidieuse, tendant à accréditer dans une population certaines idées politiques. || « Dans la guerre révolutionnaire, l'action militaire pure cède le pas à l'action psychologique, à la propagande » (Yves Courrière, 1970, in P. Gilbert, 1971).
c (Milieu XXe; de l'all. de Suisse Aktion). Régional (Suisse). Vente promotionnelle, surtout dans un supermarché. || Produit vendu en action, à un prix action.
d Par métonymie. Association, organisation, comité, etc. (politique, professionnel, syndical, etc.) dont l'activité tend à modifier une situation. || L'action catholique, laïque.
(Dans des titres d'organes politiques). || L'Action française, journal royaliste et nationaliste (1908-1944).
———
II (L'action).
1 Vx (langue class.). Attitude, aspect général dans l'activité. Comportement, contenance.
2 Vx. Animation, véhémence.
3 Vieilli ou littér. Manière de rendre un discours plus persuasif par les gestes, l'intonation. || Mettre de l'action dans son discours, y mettre de l'ardeur, de l'enthousiasme. || Parler avec action, avec beaucoup d'action.
25 Quel avantage n'a pas un discours prononcé sur un ouvrage qui est écrit ! Les hommes sont les dupes de l'action et de la parole (…)
La Bruyère, les Caractères, XV, 27.
En action. || Corps, visage en action.
26 Ils écoutaient en action, de l'oreille, de la bouche, de l'œil, des bras, des jambes.
France, Histoire comique, X, p. 176.
REM. Ce sens réalise l'opposition classique entre « langage » et « acte » que l'on retrouve dans langage d'action (→ ci-dessus, supra cit. 11.1).
Par métonymie. Vx. Discours public. Discours, plaidoirie, sermon.
4 Équit. Allure brillante (d'un cheval). Brio.
5 Danse. || Pas d'action, scène de pantomime, dans un ballet.
6 Mus. Animation, brio. || Les orchestres italiens « ont du feu, du mouvement; beaucoup d'action et de verbe » (A. Suarès, Debussy, in T. L. F.).
7 Arts. Disposition, notamment des personnages, qui convient aux intentions narratives d'une représentation iconique. || Ce tableau manque d'action.
———
III (1260). Dr. Pouvoir légal de s'adresser à la justice, permettant à chacun de lui soumettre une prétention et à l'adversaire d'en discuter le bien-fondé (Code de procéd. civ., art. 30); exercice de ce pouvoir. Demande, poursuite, recours. || Action juridique, action judiciaire. || Exercer, former, intenter une action contre qqn. || Action personnelle, réelle, par laquelle on demande la reconnaissance ou la protection d'un droit personnel, réel. || Action mobilière, immobilière, par laquelle s'exerce un droit portant sur un meuble, un immeuble. || Action pétitoire, possessoire. || Action paulienne, indirecte (ou oblique). || Action en nullité, en rescision (action rescisoire), en résolution (action résolutoire). || Intenter une action en diffamation, en recherche de paternité. || Action en répétition de l'indu, action « de in rem verso » (→ Enrichissement sans cause).
Action civile, exercée par la victime d'une infraction à la loi pénale en réparation d'un dommage.Action publique, action mise en mouvement et exercée au nom de la société, par le ministère public, pour l'application des peines. Procédure.Action administrative, commerciale, criminelle (suivant le tribunal devant lequel elle est exercée).Action abusive, intentée dans l'intention de nuire. || Action dilatoire, visant, par des prétentions dénuées de fondement, à obtenir du juge des délais.
(Admin. judic.). Exercice du pouvoir de répression. || L'action de la justice. || Soustraire qqn à l'action des lois, de la justice. || Entraver l'action de la justice.
———
IV (XVIe; trad. du grec praxis). || Une action, l'action. Suite de faits et d'actes constituant le sujet d'une œuvre dramatique ou narrative. Intrigue, scénario. || Exposition, nœuds, péripéties, épisodes, dénouement d'une action tragique. || Unité d'action (→ ci-dessous, cit. 27). || L'action du film se passe dans la forêt équatoriale.
27 L'unité d'action consiste, dans la comédie, en l'unité d'intrigue.
Corneille, Discours des trois unités.
28 Quelques pages encore, et soudain l'action semble se précipiter.
Martin du Gard, les Thibault, V, 5.
Animation tenant aux faits et aux actes représentés ou racontés. || Ce roman d'aventures manque beaucoup trop d'action. || Aimer les films d'action.
Cinéma. || Actions parallèles, alternance, obtenue par le montage, de deux actions dramatiquement liées (syn. : montage alterné).
CONTR. (Du I.) Apathie, inaction, inertie.
DÉR. Actionnalisme, actionner. — V. Actant.
————————
2. action [aksjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1669, Colbert; probablt de action « dette active », XVIIe, par le néerlandais actie.
Titre cessible et négociable représentant une fraction du capital social (dans une société anonyme en commandite par actions). Part, valeur. || Actions et obligations (→ Actionnaire, cit. 2, Zola). || Société par actions. || Émettre des actions; une émission d'actions. || Action nominative; action au porteur. || Les rompus (2.) d'une action. || Action de capital, qui ouvre droit à une part de bénéfices. || Action de jouissance, que les actionnaires remboursés par l'amortissement de l'action de capital reçoivent de la société (→ ci-dessous, cit. 1). || Action d'apport ou de fondation, donnée aux fondateurs. || Action gratuite, remise gratuitement aux actionnaires lors d'une augmentation de capital. || Une action cotée en Bourse. || Les dividendes d'une action. Coupon. || La hausse, la baisse d'une action.
1 Au fur et à mesure que je me rapprochais de la jeune fille et la connaissais davantage, cette connaissance se faisait par soustraction, chaque partie d'imagination et de désir étant remplacée par une notion qui valait infiniment moins, notion à laquelle il est vrai que venait s'ajouter une sorte d'équivalent, dans le domaine de la vie, de ce que les Sociétés financières donnent après le remboursement de l'action primitive, et qu'elles appellent action de jouissance.
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, Folio, p. 536.
2 Un des membres de son conseil d'administration, vieil ami de son père, l'avait plusieurs fois alerté : certains administrateurs n'attendaient que l'occasion de s'emparer de l'affaire (…) Un jour, le réveil fut brutal : deux administrateurs ayant réussi à acheter un gros paquet d'actions, Brasselier avait perdu à la fois sa majorité et son titre de président-directeur général.
René Floriot, La vérité tient à un fil, p. 12.
Loc. fig. Ses actions montent, baissent, sa réputation, son crédit s'accroît, diminue; il a plus, moins de chances de réussir.
DÉR. Actionnaire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • action — ac·tion n [Latin actio legal proceeding, from agere to do, carry out, initiate legal proceedings] 1 a: a judicial proceeding for the enforcement or protection of a right, the redress or prevention of a wrong, or the punishment of a public offense …   Law dictionary

  • action — ACTION. sub. f. L opération d un agent. L action du feu sur le bois. L action du Soleil sur les plantes. L action de l esprit. Le feu, par la violence de son action, vitrifie les métaux. Une action vive, soudaine, momentanée.Action, se dit aussi… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Action — may refer to:Music and culture* Action (philosophy), something a person can do * Action (music), a characteristic of a stringed instrument * Action (album), a 2004 album by Punchline * Action (B z album), a 2007 album by B z * Action (piano), the …   Wikipedia

  • Action 52 — North American NES cover art. Developer(s) …   Wikipedia

  • action — Action. s. f. Maniere dont une cause agit, & par laquelle elle produit son effet. L action du feu reduit le bois en cendres. Action, signifie aussi, Acte, fait, oeuvre. Bonne action. belle action. mauvaise action. vilaine action. action bien… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Action! — was a programming language and integrated editor, debugger, and 6502 code generating compiler, editor for the Atari 8 bit family of microcomputers. Action! was created by Clinton Parker and released on cartridge by Optimized Systems Software in… …   Wikipedia

  • Action — Ac tion, n. [OF. action, L. actio, fr. agere to do. See {Act}.] 1. A process or condition of acting or moving, as opposed to rest; the doing of something; exertion of power or force, as when one body acts on another; the effect of power exerted… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • action — et besongne, Pragma, Actio. Action et droit de poursuyvre en justice ce qui nous est deu, Actio. Action de grace, Gratulatio, Gratiarum actio. Action personnelle, Condictio, Actio in personam. Action réelle, Actio in rem. Action petitoire,… …   Thresor de la langue françoyse

  • Action 52-in-1 — Action 52 Action 52 Éditeur Active Enterprises Développeur FarSight Studios (MD) Active Enterprises …   Wikipédia en Français

  • action — 1 Action, act, deed agree in designating something done or effected. Action refers primarily to the process of acting; act and deed to the result, the thing done. An action is usually regarded as occupying some time and involving more than one… …   New Dictionary of Synonyms

  • action — [ak′shən] n. [ME accion < OFr action < L actio < pp. of agere: see ACT1] 1. the doing of something; state of being in motion or of working 2. an act or thing done 3. [pl.] behavior; habitual conduct 4. habitual activity characterized by… …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.